Accueil > Accueil > Architectes de l’Urgence

Accueil

Architectes de l’Urgence

Architectes de l’Urgence

au départ de la 10ème édition de la Route du Rhum
Malgré l’avarie du skipper Gilles Buekenhout qui l’a contraint à l’abandon,

C’est un partenariat solidaire réussi !

Près de 2 millions de personnes se seront rendues à St Malo pour le départ de la 10ème édition de la Route du Rhum, l’une des plus emblématiques courses transatlantiques. Des centaines de milliers de spectateurs ont ainsi pu voir les couleurs de notre Fondation Architectes de l’Urgence, dont les drapeaux étaient bien visibles depuis les quais hissés sur les étais du trimaran Multi 50 de Gilles Buekenhout. Nombreux sont celles et ceux venus saluer le skipper, architecte de métier, l’encourager pour la course et le soutenir dans sa démarche solidaire à l’égard de notre Fondation.

Le Trimaran Multi 50 Nootka pour Architectes de l’Urgence sur les pontons du bassin Vauban.

© D. Saint-Hubert

La foule sur les quais de Saint-Malo.

Nous aurons eu aussi l’agréable visite de la Maison des Architectes et des Espaces Verts de Bretagne et d’une représentante de l’Ordre des Architectes de Bretagne. On soulignera également l’implication généreuse des étudiants de l’Ecole Supérieure d’Architecture de Bretagne (ENSAB Rennes) venus sensibiliser le grand public à la cause de la fondation.

Et puis, le parrainage du bateau par Pascal Légitimus nous aura permis une bonne visibilité médiatique dans la presse régionale, sur internet, sur les ondes radio (France Bleue, France Info, RTL, RTBL…), et à la télévision (France 3, France 2, RTBF…).

Pascal Légitimus, Sébastien Galhaud et Patrick Coulombel, 35 minutes en live sur les ondes de Radio France.

© Architectes de l’Urgence

Dès les premières heures, vendredi, le baptême de Nootka pour Architectes de l’Urgence était annoncé dans les hauts parleurs de Saint-Malo intramuros. A 15h, la foule s’est amassée le long du quai du bassin Vauban. Pascal Légitimus était là, à bord du trimaran, aux côtés de Gilles Buekenhout, le skipper, et de Dominique Alet, président de la Fondation. Serge Herbin, le speaker officiel de la Route du Rhum, une célébrité dans le monde maritime, avait tenu à animer ce baptême. Une chance pour nous car tout le baptême a été diffusé en direct dans tout Saint-Malo. Ouest-France, le Télégramme, Batiactu et la RTBF étaient aux premières loges.

Dans son discours empreint d’un humour en toute finesse, Pascal Légitimus a précisé qu’il n’avait pas du tout le pied marin, mais que le courage, la volonté et le geste solidaire de Gilles comme la cause utile de la Fondation aux quatre coins du monde l’avaient sensibilisé. Il n’avait pas hésité un instant avant d’accepter d’être le parrain de Nootka pour Architectes de l’Urgence. Se sont enchaînés une série d’interviews, de selfies avec le public, 35 minutes de direct sur France Bleu aux côtés de Sébastien Galhaud devant un public nombreux.

Vendredi 31 octobre : Baptême de Nootka pour Architectes de l’Urgence. De G à D : Dominique Alet, Président de la Fondation, Serge Herbin speaker officiel de la Route du Rhum, Pascal Légitimus, le parrain du bateau, et Gilles Buekenhout, le skipper.

© Architectes de l’Urgence.

Vendredi 31 octobre : Pascal Légitimus et Gilles Buekenhout..

© A. Courcoux (Ouest France)

Pascal Légitimus brise la bouteille de champagne. Le bateau est baptisé !

© Architectes de l’Urgence.

Pascal Légitimus et Gilles Buekenhout.

© Architectes de l’Urgence

Samedi est venu le temps des derniers contacts avec la terre ferme, des derniers au revoir, dernières embrassades. On a ressenti la tension et l’émotion monter. Nootka pour Architectes de l’Urgence a hissé la grand’voile et est sorti le premier du Bassin Vauban pour aller mouiller dans la baie de Saint-Malo avant le grand départ - ce qui lui a valu une belle photo en première page de la presse locale.

Sortie de l’écluse samedi 1er novembre, 13h. Nootka Architectes de l’Urgence sort en tête des Multi 50.

© Ouest-France

Et puis, dimanche 2 novembre, 14h. Les 91 voiliers engagés, toutes classes confondues, se sont élancés, direction Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. 3 542 milles à parcourir. Un démarrage en trombe suivi par une nuit très mouvementée.

Nootka Architectes de l’Urgence parmi les 91 bateaux de la flotte en régate pour Pointe-à-Pitre.

© D. Saint-Hubert

Dimanche 2 novembre : départ dans la tempête qui se lève. Dans un instant, le technicien va quitter le bateau, rejoindre le zodiac accompagnateur et laisser Gilles partir en solitaire

© D. Saint-Hubert

Des collisions, des mâts cassés, des blessures, des chavirages, déjà… La Route du Rhum ne pardonne pas. Notre trimaran Nootka pour Architectes de l’Urgence a, lui aussi, payé les frais d’une météo peu conciliante.

Au milieu de la nuit de dimanche à lundi, dans des conditions de mer et de vent difficiles, Gilles Buekenhout, a appelé, gorge serrée : « La course est hélas finie pour moi ». Le trimaran avait pourtant pris un bon départ et résistait bien aux conditions, avec deux ris dans la grand’voile et trinquette. Mais soudainement, son comportement n’était plus normal. Le skipper n’arrivait plus à manœuvrer : il n’y avait plus de safran, très probablement brisé par un objet non identifié flottant entre deux eaux.

Dans une mer encore très agitée et situé dans une zone dangereuse, Gilles Buekenhout ne pouvait regagner seul le port de Roscoff où l’attendait l’équipe technique avec un nouveau safran. Toute manœuvre du bateau devenue impossible, Nootka pour Architectes de l’Urgence a dû être remorqué entraînant sa disqualification…

Au petit matin lundi 2 novembre. Nootka Architectes de l’Urgence arrive à Roscoff, le safran brisé.

© D. Saint-Hubert

A son arrivée, Gilles est marqué, déçu de devoir abandonner. "Je n’avais jamais navigué dans de telles conditions : anémomètre bloqué à 50 nœuds, creux de 6 mètres... Je suis assez épuisé d’avoir essayé de manœuvrer sans safran." Mais le skipper est indemne, son bateau aussi. Et c’est l’essentiel. Prêt à repartir pour d’autres courses !

Bravo à Gilles, quoiqu’il en soit, pour son courage - ne part pas pour la Route du Rhum qui veut - et merci à lui d’avoir si généreusement porté les couleurs de la Fondation Architectes de l’Urgence.

Merci à Pascal Légitimus pour son implication.

Et merci à tous ceux et celles qui nous ont accompagné dans cette belle aventure.


Créé par P.RO COM - 2014